NOX

RECIT DE L'ERRANCE SURMODERNE

La série de photographies NOX, initiée par Guillaume Le Baube depuis quelques années, explore les non-lieux urbains qui parcourent l’espace public comme des paysages à l’identité incertaine, profondément fonctionnels et terriblement déshumanisés. Ce sont des vues nocturnes où la structure géométrique, répétitive, isolé, aux couleurs mornes ou faussement vives, manifeste une « inquiétante étrangeté » collective. L’ensemble est soutenu par les créations sonores du musicien Thackery Earwicket, premières interprétations des œuvres photographiques.